Projet Barrage 3

The Exquisite Boats

par

Marion Delaporte & Béatrice Paquet

Marion Delaporte a obtenu un master en architecture en juin 2020 et a continué à travailler sur son projet de reconversion des bateaux en fibre de verre abandonnés. Cela a conduit au lancement d'un « atelier de l'autre », qu'elle a créé avec Timothy Tan. Outre son travail dans un bureau à Barcelone et sa participation à un atelier de construction au Japon, Marion a pris part à l'exposition luxembourgeoise "Leidlenger Kiermess" en tant qu'artiste.


Après avoir terminé sa licence en histoire de l'art (Vienne) en 2017, Béatrice Paquet renoue avec son amour des arts de la scène et entame une formation théâtrale de 3 ans au Cours Florent (Paris). Avant ses études, elle a fait partie pendant plusieurs années du club de jeunes du TNL (Théâtre National du

Luxembourg). En 2020, Béatrice écrit et réalise son premier court métrage (Un Meurtre au Dîner, post-production) et travaille actuellement sur son second.

The Exquisite Boats est l'histoire de Red Kite, Sweet Caroline, Beaulieu, Javelin et autres - des bateaux qui ne s'identifient plus à la mer. Ils sont mis à la retraite, brisés et abandonnés après avoir été vaincus par une mer impitoyable qui les a laissés se détériorer dans les ports, les garages et les plages.


Le récit s'appuie sur une enquête approfondie sur les bateaux abandonnés en fibre de verre, sous forme de bateaux en fin de vie. Une pièce de théâtre interactive permettra de découvrir un matériau qui est actuellement rejeté illégalement en mer, ou qui remplit les sites d'enfouissement.

Une scénographie réalisée à partir de bateaux abandonnés suscitera l'imagination et invitera à repenser la manière dont notre société traite les déchets. Le milieu aquatique a démontré son incapacité à digérer la résine synthétique. Pourtant, nous, les humains, n'avons pas trouvé de meilleure façon de gérer ces déchets. 


Le projet cherche à démontrer une solution alternative par une réflexion et une conception nouvelle, dans le cadre desquelles la manifestation des installations et du mobilier peut trouver sa place dans un paysage urbain local.

Les performeurs sont une équipe sans établissement centralisé, mais plutôt un réseau indéfini de penseurs et d'acteurs indépendants formant une communauté mobile pour l'apprentissage. Ils vont permettre à une folie libératrice de s'installer et d'exprimer leur esprit intellectuel par le rire, avec une voix sérieuse.

L'objet de la redécouverte sera l'environnement luimême par le biais d'un échange pluridisciplinaire informel mais critique qui s'étend à un sujet plus large de la culture matérielle et des déchets.

1/1