Philosophie

Premier festival en « culture circulaire », terme officieux, inventé sur mesure par les organisateurs du festival pour tenter d’apporter une réponse appropriée à une programmation artistique qui se veut pleine de (bon) sens !

 

Partant du principe que le potentiel de cette région puisse aller au-delà de la seule programmation de projets artistiques regroupés au sein d’un festival, WaterWalls veut proposer une œuvre d’art totale contemporaine qui a pour but de sensibiliser sur la production artistique et ses aspects de consommation de la culture. Une sensibilisation de l’éphémère, de la transformation, de l'interaction avec la nature, tant d’une œuvre que d’une programmation.

« le cradle to cradle »

Au cœur de cette région unique et préservée, WaterWalls développe un parcours artistique avec des installations scéniques qui s’inscrivent en phase avec le respect de l’environnement naturel investi artistiquement.

C’est pourquoi le dialogue entre les disciplines artistiques et leur environnement associe création et expression artistique à la durabilité et à aux principes du « cradle to cradle ».

 

Pour répondre à cette démarche, les artistes sont invités :

  • à créer ou cocréer en écoconception

  • à tenir compte des critères de durabilité et d’économie circulaire dans leur démarche, depuis la conception et jusqu’au démantèlement.

  • À se baser sur la stratégie des 3R – reduce, reuse, recycle – de l’économie circulaire ou ‘cradle to cradle’ et par conséquent

  • à prendre en considération ces trois principes dans leur pratique en réduisant au maximum l’utilisation de ressources ; en réutilisant au maximum produits ou matériaux existants ; en recyclant les matières premières utilisées et en prenant en considération le démantèlement des structures édifiées.

 

WaterWalls sera par ailleurs l’occasion de sensibiliser sur ces questions environnementales par des approches artistiques, mais aussi ludiques, participatives ou encore pédagogiques.

 
 
Engagement et actions durables

Suivant les mêmes préceptes pour le volet logistique et organisationnel à travers des engagements et des pratiques écoresponsables à tous niveaux, l’objectif du festival est de diminuer autant que possible son bilan carbone.

 

À cette fin, l’organisation du festival a été pensée dans les moindres détails pour tenter de parvenir à suivre les préceptes du cradle to cradle :
 

  • Au niveau de la programmation et des installations artistiques :

    • En s’associant à des experts en économie circulaire dès la phase de jury – IFSB-CDEC est l’un de ceux-là,

    • En collectant des matériaux à disposition dans les entreprises membres d’IMS et à travers les filiales locales, commerçants et entreprises,

    • En collaborant avec des entreprises ayant l’expertise de la démarche, tel le bureau d’étude Au2, l’entreprise de construction bois Wood Shapers, ou les peintures Robin qui oriente son développement vers des produits uniques et naturels

    • En privilégiant les filières courtes et locales pour l’ensemble des besoins

    • En assurant un tri sélectif des déchets de toutes les phases de préparation, installation jusqu’au démantèlement.

    • En étant vigilant sur la consommation énergétique : éclairage économique, programmation artistique diurne, pas de chauffage extérieur type champignons chauffants, etc.

 

  • Au niveau de la communication :

    • Recours au maximum à la communication digitale

    • Les impressions nécessaires sont réalisées en papier recyclé et/ou labellisé

    • La signalétique est réalisée soit

      • Sur des bâches sans PVC et sans mention de dates pour favoriser la réutilisation

      • Sur base de supports existants, utilisés à d’autres moments de l’année, réutilisable à l’infini, à chaque saison, en s’adaptant aux besoins respectifs de chaque fonctionnalité

    • Les objets promotionnels des sponsors sont bannis

    • Le ticketing est online, le recours au barre-code permet de ne pas imprimer

 

  • Au niveau de la logistique :

    • La mobilité sera encouragée au maximum par :

      • des indications claires des heures de départ des transports en commun et une programmation en phase avec les horaires

      • la possibilité de louer des vélos pour visiter le festival.

  • Le catering sera assuré

    • Par des partenaires locaux, assurant la diversité des menus en privilégiant les produits de saison et locaux, la plupart biologiques, Fairtrade ou comportant des labels locaux

    • Avec une offre diversifiée, végétarienne et végan

    • Avec le moins d’emballages individuels étant donné les contraintes sanitaires qui ne peuvent les réduire à zéro

    • Avec une utilisation maximale de vaisselle réutilisable